Comment calculer la rentabilité locative d’un bien ?

Comment calculer la rentabilité locative d’un bien ?
Retour
Partager l’article

Définition de la rentabilité locative d’un bien immobilier

De nos jours, lorsqu’un investisseur effectue l’acquisition d’un bien immobilier, il évite de faire le calcul de la rentabilité locative. Mais qu’est-ce que la rentabilité locative finalement ? Pour faire simple, c’est l’indicateur principal qu’il faut prendre en compte quand vous faites une opération d’investissement immobilier.
Quand le placement est un studio, un appartement, une maison, un parking, un immeuble ou encore un bureau ou un commerce, l’expression « rendement » est remplacée par la rentabilité locative.
Quand vous investissez de l’argent dans un projet locatif, vous devez calculer le rendement annuel du placement afin de savoir combien d’argent vous allez obtenir sur une année. Le rendement d’un placement se calcule en pourcentage du montant investi.
Grâce à cette méthode, vous aurez la valeur du ratio entre le montant investi et la part des revenus locatifs annuels. Ainsi, un investissement locatif doit être étudié sérieusement en considérant les produits et les charges.
Généralement, le calcul se fait en deux temps, vous devez d’abord commencer par la rentabilité locative brute avant de passer à la rentabilité locative nette.

Comment calculer la rentabilité locative brute ?

Le calcul de la rentabilité locative brute se fait en 3 étapes bien précises. Il faut prendre la somme des loyers hors charges perçus sur 12 mois. Vous devez multiplier l’ensemble par 100 et les diviser par le coût total de l’investissement locatif y compris les frais de notaire, des agences et des travaux s’il y en a.
Pour mieux comprendre cette théorie, voici un exemple concret :
Disons que votre loyer mensuel brut est de 500 €. Si ce loyer est encaissé sur les 12 mois, le total annuel des loyers hors charges s’élève à : 6000 €. Le prix d’achat du bien immobilier est de 200 000 € avec les frais d’actes notariés compris. Ainsi, la rentabilité locative brute que vous percevrez sera de 3 % soit, 6000 €/200 000 € x 100.
Toutefois, ce résultat ne représente pas la réalité de la performance immobilière puisque les frais à la charge du bailleur comme les charges de copropriété, la taxe foncière et les frais de syndic ne sont pas pris en compte. Vous devez donc calculer le rendement net.

Comment se passe le calcul de la rentabilité locative nette ?

Avant d’entamer le calcul proprement dit, il est impératif de distinguer toutes les charges qui adviennent au bailleur et celles qui sont à la charge du futur locataire.
Voici la liste des charges que doivent supporter le propriétaire du bien immobilier dans le cadre d’une location de sa maison :
  • La taxe foncière
  • Les vacances locatives lorsque la maison n’est pas louée
  • Les travaux d’embellissements du bien au moment des rotations des clients
  • L’assurance sur les loyers impayés, le cas échéant
  • Les frais de gestion locative au cas où la gestion est déléguée
  • Les frais d’agence dans le cadre d’une location du bien immobilier
D’autres frais peuvent également être ajoutés à cette liste, celle-c n’étant pas exhaustive.
Le calcul de la rentabilité nette se fait en 5 étapes. Commencez par additionner toutes les charges payées par le propriétaire et non remboursées par le locataire en une année. N’oubliez pas de mentionner les frais d’entretien, de réparations, l’assurance, la taxe foncière, les honoraires de compatibilité, les charges de copropriété, etc.
Par la suite, additionner aussi le supplément d’impôt sur le revenu ainsi que les prélèvements sociaux générés par ces revenus locatifs. Et multipliez ces charges par 100 puis diviser le résultat par le coût de l’investissement.
Et pour finir, veuillez soustraire le taux obtenu au taux de rentabilité locative brute. Ainsi, vous aurez le taux de rentabilité nette de votre bien immobilier.
Comme pour la méthode précédente, voici un cas concret qui reprend l’exemple ci-dessus :
Imaginons que le total de vos charges annuelles s’élève à 8 000 € et que le supplément d’impôt sur le revenu imputable est de 1 000 €. Le total des charges induites par revenus locatifs est 8 000 + 1 000 = 9 000 €.
Le taux de ces charges par rapport à l’investissement immobilier est de 9 000 x 100/100 000 = 9 %. Dans ce cas, la rentabilité locative nette de votre bien immobilier est de 9 % – 3 % = 6 %.
En effectuant ce calcul, vous pourriez savoir la rentabilité minimale de votre appartement. Si la valeur obtenue est en dessous de 5 %, elle est insuffisante. Par contre, au-delà de 10 %, la rentabilité est suspecte. En général, les investisseurs immobilier ont une rentabilité locative nette comprise entre 5 à 10 %.
Avoir une bonne rentabilité locative est avantageux, car elle permet de s’enrichir ou d’autofinancer son emprunt bancaire sans débourser d’argent. Néanmoins, ce ne sont que des calculs prévisionnels et non une garantie.

Estimez gratuitement votre bien avec 3% Immo

Obtenez une évaluation gratuite et précise de votre bien à Menton ou alentours, en seulement deux minutes. 

Empty
Estimer mon bien

Publié le 02/09/2021 par
Théo DREUX

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

LE RESPECT DE VOTRE VIE PRIVÉE EST UNE PRIORITÉ POUR NOUS
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter .
Tout accepter
Personnaliser